You are currently viewing « Les bénéfices de l’interface tactile numérique sur les capacités cognitives : comment la tablette tactile numérique, au travers de la créativité, peut-elle améliorer les fonctions exécutives d’enfants d’âge scolaire ? » par Fabien Bitu

« Les bénéfices de l’interface tactile numérique sur les capacités cognitives : comment la tablette tactile numérique, au travers de la créativité, peut-elle améliorer les fonctions exécutives d’enfants d’âge scolaire ? » par Fabien Bitu

  • Post last modified:9 septembre 2021
  • Post category:Thèse en cours

Projet de thèse en psychologie, sous la direction de Michèle Molina (PR, LPCN, université de Caen Normandie · UNICAEN) et Béatrice Galinon-Melenec (PR, IDEES, Le Havre Normandie Université). Thèse en préparation à UNICAEN, dans le cadre de l’École doctorale “Homme, sociétés, risques, territoire” (Rouen), en partenariat avec le Laboratoire de psychologie de Caen Normandie (équipe de recherche) depuis le 12-09-2018.

Résumé

Dans quelle mesure les interfaces tactiles numériques (ITN) façonnent-elles notre esprit ? Cette question prend tout son sens dans le contexte de nos sociétés occidentales où les technologies numériques occupent une place centrale, notamment auprès des enfants et adolescents (Rideout, 2016). Les nouvelles technologies sont aussi bien utilisées à l’école auprès d’enfants et adolescents typiques, qu’avec des jeunes présentant des difficultés cognitives, comme le montrent respectivement le plan numérique pour l’éducation (Ministère de l’Education Nationale, 2016), et la sollicitation grandissante des technologies dans des programmes de réhabilitation cognitive (Bélair, 2013 ; Hyun et al., 2018). Pourtant, encore trop peu d’études portent sur les effets des technologies numériques sur le développement cognitif chez l’enfant et l’adolescent. Les ITN semblent notamment être d’un intérêt particulier en termes de possibilités d’actions, par la surface numérique qu’elles proposent, et par la possibilité de s’affranchir d’un outil tiers médiateur en agissant directement au doigt sur l’interface (Dubé & McEwen, 2015). Le lien entre l’action sur l’interface et la cognition se situe dans le cadre prédictif qui met en avant le rôle central joué par l’anticipation sensorimotrice dans la formation des connaissances et l’émergence des processus cognitifs (Koziol, Budding, & Chidekel, 2012 ; Pezzulo, 2011). L’action et ses conséquences sont anticipées par les modèles internes, permettant de générer des connaissances (représentations incarnées), utilisées et manipulées de façon interne dans une simulation d’actions potentielles (Pezzulo, 2011). Celles-ci servent de base au processus évolutif lié à l’émergence de la cognition de plus haut niveau, dont les fonctions exécutives (Koziol, Budding, & Chidekel, 2012) ou la créativité (Dietrich & Haider, 2015). Le processus créatif est ici conçu comme un produit évolutif reposant sur les mécanismes d’anticipation et de simulation de l’action et dans lequel le modèle inverse (contrôleur) produit un but prédictif à la construction créative à venir, donnant une piste à suivre pour la génération d’hypothèses par les modèles directs (Dietrich & Haider, 2015).

Dans ce cadre, nous faisions l’hypothèse qu’une expérience tactile enrichie lors de l’utilisation d’une ITN (Patchan & Puranik, 2016) pourrait également enrichir les processus cognitifs à l’œuvre dans la tâche. Trois questions générales sont abordées : 1/ Dans quelle mesure l’interaction via une ITN modifie-t-elle la mobilisation de processus cognitifs impliqués dans une tache de dessin créatif ? 2/ Cet effet différentiel sur la mobilisation du processus cognitif spécifique de la créativité s’étend-il aux processus cognitifs plus généraux que sont les fonctions exécutives ? 3/ De tels bénéfices sur la créativité et les fonctions exécutives peuvent-ils se retrouver chez des enfants et adolescents présentant des difficultés dans la mobilisation de leurs capacités cognitives ?

Mots clés

Enfant et adolescent, tablette tactile, créativité, prédiction de l’action, fonctions exécutives.