Programmes de recherche

Addictions

Le programme ADDICTIONS (coordinatrice : J. Mange) vise à comprendre les facteurs explicatifs du trouble de l’usage de l’alcool (TUAL) et des consommations de substances psychoactives dans l’objectif de développer des dispositifs de prévention universels ou ciblés pour prévenir les conséquences de ces troubles et/ou consommations. Ce programme a un ancrage important dans le domaine médico-social du territoire.

Il comprend 4 projets de recherche :

Le projet a pour objectif de mieux comprendre la façon de consommer des étudiant.e.s et de mieux prévenir les risques de santé, en vue d’accompagner les étudiant.e.s en difficulté avec leur consommation. Il est découpé en trois volets :

  • une étude longitudinale proposée à l’ensemble des étudiant.e.s unicaen permettant l’étude de l’évolution des consommations et des déterminants de ces consommations
  • une étude expérimentale et longitudinale proposée à une cohorte d’étudiant.e.s de L1 visant à mieux comprendre les conséquences psychologiques, sociales et médicales des consommations à risque à moyen terme
  • des études expérimentales testant des actions de prévention innovantes

Il a déjà bénéficié de trois sources de financements (FRA · Fondation pour la recherche en alcoologie pour le volet 1 et Région Normandie · RIN émergent 2019 pour le volet 2 ; IRESP · Institut pour la recherche en santé publique pour le volet 3).

En savoir plus sur ADUC

Logo NeuroADDICT

Le projet vise à qualifier et évaluer la nature et la fréquence des troubles neuropsychologiques chez les résidents des Communautés Thérapeutiques (CT) ayant un trouble de l’usage de substance, notamment par l’affinement et l’adaptation d’un outil d’évaluation des déficits neuropsychologiques liés aux TUAL (BEARNI). L’hypothèse principale du projet NeuroAddiCT est que la remédiation des troubles neuropsychologiques aura un effet bénéfique sur le risque de rechute et la réinsertion socioprofessionnelle des résidents 6 mois après la sortie de la CT. Le projet bénéficie d’un financement RIN doctorant 2019-2022 et de l’IRESP.

Le projet se focalise d’une part, sur les préjugés que les soignant.e.s ou futurs soignant.e.s peuvent avoir envers les personnes présentant un TUAL et d’autre part, sur la manière dont les personnes TUAL ont pu intérioriser ces préjugés. Sur cette base, des travaux sur la prévention de la stigmatisation de ces publics sont développés.

Le projet porte sur l’auto-stéréotypisation des personnes âgées et à ses effets sur le vieillissement. Il vise à mieux comprendre le rôle de la capacité à inhiber l’activation et/ou l’application des stéréotypes liés au vieillissement chez le sujet âgé, tout en tenant compte de ses potentielles consommations de substances tout au long de sa vie.

Le programme ADDICTIONS repose sur les compétences de quatre enseignant.e.s-chercheur.se.s du LPCN (H. Beaunieux, D. Jacquet, J. Mange, L. Ritz), de deux doctorant.e.s (S. Deniel, M. Mauduy), d’une post doctorante (Anne-Pascale Le Berre), d’un Ingénieur de recherches (N. Mauny) et de deux Ingénieures d’études (M. Delarue, C. Montcharmont).

Il est mené avec la collaboration d’acteurs territoriaux (Service d’addictologie et Centre d’addictovigilance du CHU de Caen, SUMPPS, CSAPA local et CARUUD, ARS, associations étudiantes), nationaux (REseaU NatIonal de Recherche en Alcoologie, Université de Reims) et internationaux (Université de Louvain La Neuve, Belgique ; Université de Stanford, USA ; Université de Lausanne).

Dynamiques familiales

Le programme DynFam s’est construit récemment autour d’une demande sociétale importante relative à la prévention des risques, les troubles du lien précoce, le risque de marginalisation des jeunes, de la radicalisation mais aussi la question du bien-être et l’épanouissement de soi, la résilience et le dépassement de conflits. La sortie de situations à risque ou de précarité affectent les membres de la famille entière, c’est la raison pour laquelle ce programme se base sur des approches systémique, psychodynamique et longitudinales. Il a pour objectif de développer des recherches fondamentales et appliquées et longitudinales concernant les enfants, adolescents et adultes ou parents avec des profils et problématiques de vie variées, présentant un risque majeur pour la sécurité et/ou le développement psychologique de l’enfant.

Les enjeux scientifiques du programme DynFam concernent les besoins psychologiques et sociaux de mineurs et s’articulent avec les recommandations européennes relatives à la protection de l’enfance et l’intérêt supérieur de l’enfant. L’équipe présente déjà des expériences de recherche en matière de retentissements de la dynamique familiale sur les interactions et construction du lien parent(s)-enfant(s), relations au sein de la fratrie, relations familiales intergénérationnelles dans différents contextes et moments de vie (du fœtus à l’adolescent), sur le plan psychologique et social. Sur le plan scientifique, l’équipe recense déjà un certain nombre de publications dans ce domaine.

Depuis 2017 : 13 ACL ; 5 chapitres d’ouvrage ; 9 communications nationales et 7 internationales. En termes de contrat, 2 projets viennent d’être acceptés et seront lancés avant la fin de l’année 2021 :

Conflit Parental et violence : Quelle protection pour les enfants? Comment les professionnels peuvent gérer les conflits parentaux dans la prise en charge des mineurs et quels retentissements psychologiques sur les enfants ? (en réponse à l’appel d’offre de la Direction de la Protection judiciaire de la Jeunesse, 28 754 Euros, durée du contrat : 24 mois à partir d’octobre 2021).

La médiation canine auprès d’élèves en situation de décrochage scolaire, niveau 4ème de Collège. Ce projet portera sur l’évaluation d’un dispositif de médiation canine que le Collège d’Alençon va mettre en place. recherche financée par le CARDIE (Académie de Normandie), la Fondation de France et le Lions Club. (Financement pour 2 stages-recherche plein temps sur 9 mois à la hauteur d’environ 10 000 Euros ; durée du projet : novembre 2021 à juin 2022).

Quatre thèses s’inscrivent actuellement dans ce programme de recherche : « Les effets du placement familial chez les adultes » ( Camille Gaugain/ A. Hirschelmann), « le parcours de vie des jeunes suivis par l’ASE et/ou la PJJ » (Mélanie Magnin/ A. Hirschelmann), « Violences conjugales et dynamique de couple : retentissement sur le développement des enfants » (Fériel Houheche/ A. Hirschelmann), « Les parcours de la radicalisation chez les adolescents» (Mélody Ramseyer /A. Hirschelmann). Les 4 doctorantes sont salariés ; leurs projets de thèse s’inscrit dans le cadre de leur travail avec un aménagement des horaires dédiés à la réalisation de leurs recherches).

Le lien du programme DynFam avec la formation est double. Le master Psychologie psychodynamique clinique et pathologique · PDCP est entièrement adossé à ce programme de recherche. Il constitue également un appui pour les enseignements du master Enfant adolescent famille · EAF

Sur le plan du rayonnement et inscription dans un réseau institutionnel de ce programme, la reconnaissance européenne en psycho-criminalité d’un PU de DynFam est attestée à partir de 2021 par la participation et l’apport de son expertise scientifique à l’accompagnement des professionnels dans la prise en charge de femmes radicalisées, incarcérées au Centre de détention de Rennes, seule unité carcérale en Europe autour de la radicalité des femmes.

Ce programme de recherche concrétise et renforce par ailleurs une collaboration déjà existante, tant en termes de recherche que de formation, entre la Direction interrégionale des services pénitentiaires d’insertion et de probation du Grand Ouest, L’École nationale de la protection judiciaire de la jeunesse · ENPJJ, l’École nationale de l’administration pénitentiaire, le GIS Cerveau-Comportement-Société de l’université Rennes 1 et le Laboratoire de psychologie Caen Normandie · LPCNEA 7452 autour des questions de protection, prévention, réhabilitation… Mais également de la santé périnatale au travers d’une collaboration avec l’école des sages-femmes de Caen et la plateforme Babylab de Caen. Le programme est actuellement porté par 2 MCU et 2 PU (1 PU responsable du parcours master psychologie clinique depuis 2018 et un PU responsable parcours EAF à partir de Septembre 2021).

Le projet TRAJ-ET-VIES repose sur une méthode d’analyse innovante des trajectoires de vie, institutionnelles, pénales ou de soin de mineurs et de jeunes adultes en situations de vie difficiles et complexes (violences, placements, radicalisation). Il est construit sur des résultats de recherches précédentes (ETD, INFO, PREVA de Hirschelmann et Coll.) et fédère les travaux de thèses en cours menées au sein du LPCN (Ramseyer, Houheche, Magnin, Chapon). L’objectif est de développer une méthode probante pour identifier l’état des processus de changement psychologique et idéalement le dépassement de situations conflictuelles traumatiques et/ou à risques dans les domaines de la santé, la justice ou globalement du lien social. Cette dernière doit aboutir sur des moyens d’évaluation et d’action à destination des professionnels de la santé, de l’éducation et de la justice dans le cadre des suivis au titre de la protection de l’enfance et de la prévention des risques.

Les projets MAN et MAMA traitent, pour leur part, de la signification associée aux mouvements et leurs conséquences sur le développement, ils ont été lancés en 2021. MAN a pour objectif d’étudier les caractéristiques du mouvement adressé aux nourrissons et sa compréhension par ces derniers. Le LAE (Langage Adressé à l’Enfant) consiste en une accentuation prosodique, une simplification sémantique et syntaxique dans le but de capter l’attention du nourrisson. La question est ici de savoir s’il existe une analogie du LAE sur le plan moteur et si les nourrissons présentent une préférence pour des adultes qui adoptent une simplification de leur mouvement.

Le projet ADOS PJJ/ASE, réunissant une équipe de chercheurs composés de psychologues sociologues et juristes ainsi que les structures ASE/ PJJ concernant l’évaluation des problèmes liés au double suivi ASE/ PJJ de jeunes qui présentent des problématiques et parcours qui relèvent autant de la protection de l’enfance que du risque de délinquance (A. Hirschelmann).

*Le projet MAN traite de la signification associée aux mouvements et leurs conséquences sur le développement, il a été lancé en 2021.

** Les projets ADOS PJJ/ASE, CONFLIT, médiation canine et souffrance des équipes face à l’encoprésie des enfants vont être démarrés prochainement.

Sciences cognitives pour l’éducation

Le programme SCOPE · Les Sciences cognitives pour l’éducation (coordinatrice : A. LUBIN) propose de prendre en compte le fonctionnement tant cognitif que sociocognitif de l’enfant et de l’adolescent pour permettre la construction des connaissances et compétences nécessaires aux apprentissages.

Il s’agit de prévenir la vulnérabilité scolaire par la diffusion et l’évaluation de programmes pédagogiques co-construits avec la communauté éducative, ou encore de prévenir les troubles du développement cognitif et/ou des apprentissages. Des projets de recherches fondamentales et appliquées dans le champ de l’éducation scolaire et de l’éducation thérapeutique chez une population au développement psychologique typique et atypique sont développés dans ce programme.

COGNISCOL | Les sciences cognitives au service des apprentissages scolaires : “quels bénéfices pour la réussite scolaire des collégiens ?” 2017-2021

Financement

Région Normandie, Fondation de France

Objectif

Prévenir les vulnérabilités scolaires en co-construisant avec la communauté éducative des outils nécessaires au développement de l’apprendre à apprendre en contexte scolaire.

Chercheurs LPCN

Sandrine Rossi
Céline Lanoë
Amélie Lubin

Doctorant

Pauline Allix

Partenaires

Collèges Desdevises du Dézert (Lessay, Manche) et Jean Grémillon (St Clair sur l’Elle, Manche), Centre Académique en Recherche-Développement, Innovation et Expérimentation du Rectorat de Caen, INSPE Caen Normandie

Contact

Sandrine Rossi
sandrine.rossi@unicaen.fr

D4C | “Découvrir le cerveau et le contrôle cognitif au cycle 1” 2017-2020

Objectif

Examiner si un programme basé sur les apports des sciences cognitives (Rossi et al., 2017), visant à développer la métacognition, en suivant une méthode concrète d’apprentissage à l’autorégulation cognitive réalisée en classe, peut impacter le contrôle cognitif et les compétences scolaires d’élèves âgés de 5 à 6 ans.

Chercheurs LPCN

Céline Lanoë
Amélie Lubin
Sandrine Rossi
Caroline Cheam-Bernière

Partenaires

Direction des services académiques de l’éducation nationale du Calvados, CARDIE de l’académie de Normandie, École primaire Senghor à Caen.

Contact

Céline Lanoë
celine.lanoe@unicaen.fr

Amélie Lubin
amelie.lubin@unicaen.fr

JEuMETACOGITE | « Je métacogite avec les jeux » 2019-2022

Financement

Game in Lab chez Asmodee research

Objectif

Évaluer, en milieu scolaire, les effets d’un programme pédagogique centré sur l’exercice de l’autorégulation cognitive et émotionnelle par une approche métacognitive grâce à l’utilisation du jeux de société comme support d’apprentissage chez des élèves de 9-10 ans.

Chercheurs LPCN

Céline Lanoë
Amélie Lubin
Sandrine Rossi
Caroline Cheam-Bernière
Charlotte Montcharmont (IE LPCN)

Partenaires

Clinique Optineurones, Québec, Canada (Anick Pelletier) et l’Équipe de Recherche en Education Scientifique Et Technologique (EREST), UQAM, Canada (Patrick Charland et Patrice Potvin), 9 écoles de Québec et Montréal

Contact

Céline Lanoë
celine.lanoe@unicaen.fr

Amélie Lubin
amelie.lubin@unicaen.fr

DPL3 | Dépistage et prévention du langage à 3 ans. 2019

Financement

Ville de Caen

Objectif

Accompagner les enseignants d’écoles maternelles dans le repérage des troubles du langage oral et de la communication.

Chercheurs LPCN

Céline Lanoë

Partenaires

Programme de réussite éducative de la Ville de CaenNormandie pédiatrie, Éducation nationale, services de PMI du Calvados, CAMSP, CRTLA, CRA de Caen, Association normande de prévention en orthophonie · ANPO, Association « éveil et prévention » et la CARDIE.

Contact

Céline Lanoë
celine.lanoe@unicaen.fr

OMA2BEP |  « Les Outils Métacognitifs et d’Autorégulation pour Apprendre à apprendre avec des élèves à Besoin Educatifs Particuliers » 2022

Financement

AAP « Ressources pédagogiques pour l’inclusion et la réussite de tous les élèves » au sein du PIA 3 100% Inclusion, un Défi, un Territoire (2020-2030).

Objectif         

Optimiser les processus d’autorégulation par une approche métacognitive comme levier majeur pour l’éducation inclusive. Il se décline en plusieurs volet de l’évaluation diagnostique du profil métacognitif et d’autorégulation d’enfants à besoins éducatifs particuliers et des besoins pédagogiques des enseignants envers ces élèves à la conceptualisation de ressources pédagogiques inclusives adaptées aux besoins spécifiques de ces élèves et de leur évaluation auprès des enseignants et des élèves.

Chercheurs LPCN

Virginie Bagneux
Maryse Delaunay-El Allam
Catherine Garncarzyk
Céline Lanoë
Amélie Lubin
Charlotte Montcharmont (IE LPCN)
Sandrine Rossi

Partenaires

Réseau Canopé Normandie ; Dispositif Régional en Pédiatrie : Normandie Pédiatrie ; Le Centre de Recherche en Psychologie : Cognition, Psychisme et Organisations (CRP-CPO), UR UPJV 7273, Université de Picardie Jules Verne (Béatrice Bourdin, Fabien Bitu) ; Laboratoire de Psychologie, Université de Rouen (Leslie Amiot) ; INSPÉ Normandie Caen, Pôle fédératif de recherche et de formation ; CARDIE · Conseil académique en recherche-développement, innovation et expérimentation.

Contact

Céline Lanoë
celine.lanoe@unicaen.fr

MeDevEC | “Mesurer et Developper l’Esprit Critique” 2021

Financements

APP EMI 2021 Ministère de la Culture, Direction de l’Évaluation de la Prospective et de la Performance (DEPP)

Objectifs

Le projet MeDevEC porte sur l’articulation de deux volets de recherche en étroites relations visant à développer des outils de mesure des compétences d’Esprit Critique (EC) développées chez les publics cibles et animateurs de formation destinées à l’Education aux Médias et à l’Information (EMI) et au développement de l’EC.

  • Le Volet 1 – projet MEsCri · Mesurer l’Esprit Critique a pour objectif de développer un outil psychométrique valide de mesure francophone des capacités d’esprit critique (EC) des adolescents et jeunes adultes
  • Le Volet 2 – projet EFEMIEC · Évaluation de Formations à l’EMI et l’EC a pour objectif d’évaluer l’efficacité des formations destinées tant à former les acteurs de l’EMI et du développement de l’EC que les élèves du primaire et du secondaire.
Chercheurs LPCN

Virginie Bagneux

Partenaires

Direction de l’évaluation de la prospective et de la performance · DEPP ; École pratique des hautes études · EPHE, Agence nationale de la recherche · ANR, Université Rennes 2, La main à la Pâte – Fondation Jean Nicoud, Rectorat d’Aix-Marseille, Université de Keele (Grande-Bretagne)

Contact

Virginie Bagneux
virginie.bagneux@unicaen.fr

MEDiATE | Marqueurs du développement de l’attention exécutive chez les enfants d’âge préscolaire

Financement

Région Normandie

Objectif

Déterminer si les capacités de traitement de l’information sensorielle sont des précurseurs des capacités d’attention exécutive. Il a pour finalité de développer des outils de dépistage précoce pour prévenir les difficultés scolaires d’enfants vulnérables (prématurité, autisme).

Chercheurs LPCN

Sandrine Rossi

Doctorant

Marie Anquetil

Partenaires

Nadège Roche-Labarbe, Laboratoire COMETE U1075 INSERM-UNICAEN

Contact

Sandrine Rossi
sandrine.rossi@unicaen.fr

COE – « Cognition olfactive enfantine » 2021-2024

Financement

Contrat CIFRE

Objectif

Étudier le développement de la cognition olfactive des jeunes enfants en fonction de variables sensorielles, relationnelles, et culturelle afin de mieux prévenir le développement de difficultés et troubles alimentaires. L’objectif du projet est de développer des méthodes d’observation et analyses des comportements enfantins pour tester l’effet de programmes d’éveil sensoriel favorisant un développement cognitif adapté au développement alimentaire des enfants accueillis en crèche.

Chercheurs LPCN

Maryse Delaunay-El Allam
Marc Zabalia

Doctorant

Fiona Chaventré

Partenaires

Laboratoire ISTS (Grégory Simon) ; Réseau de crèches CapEnfants, Ile de France (Fiona Chaventré, Claudia Kespy Yahi) ; Entreprise ATOS (Christophe Lier, William Pantry) ; Equipe Image du Laboratoire GREYC (William Pantry, Youssef Chahir)

Contact

Maryse Delaunay-El Allam
maryse.delaunay-elallam@unicaen.fr

Le programme SCOPE repose sur les compétences de huit enseignants chercheurs du LPCN (M. Aguert, V. Bagneux, M. Delaunay-El Allam, C. Garncarzyk, C. Lanoë, A. Lubin, S. Rossi, M. Zabalia), d’une collègue enseignante chercheuse associée (N. Roche-Labarbe), de trois doctorantes (P. Allix, M. Anquetil, Fiona Chaventre) et d’une ingénieure d’études (C. Montcharmont).

Il bénéficie du soutien de :

Partenaires régionaux

  • Rectorat de l’académie de Caen
  • DSDEN et CARDIE
  • INSPE Caen Normandie
  • CHU de Caen
  • CRTLA et CRA de Caen
  • PMI du Calvados
  • Réseau Canopé Normandie,
  • Normandie pédiatrie
  • Association normande de prévention en orthophonie
  • CYCERON UMS 3408 CNRS-UNICAEN
  • COMETE U1075 INSERM-UNICAEN

Partenaires nationaux

  • Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du MEN
  • INSPE
  • Université d’Amiens
  • Université de Rouen Normandie
  • Université d’Artois
  • Université de Lille
  • Réseau de crèches d’entreprises Cap Enfants en île de France
  • Fondation la main à la pâte
  • Université de Bourgogne
  • Université de Nice
  • Université de Reims
  • Université de Rennes
  • Université de Paris
  • École pratique des hautes études

Partenaires internationaux

  • UCL et Cambridge Angleterre
  • Université Gutenberg Allemagne

En savoir plus sur le projet SCOPE

Promotion des comportements écocitoyens

Le programme PROECO · Promotion des comportements écocitoyens (coordinatrice : C. Sénémeaud) est un programme en émergence qui se propose d’étudier les processus cognitifs, émotionnels et motivationnels liés au changement climatique et à l’origine des comportements écocitoyens pour élaborer des dispositifs permettant de promouvoir la mise en place de pratiques durables et responsables. C’est le programme de recherche le plus récent du laboratoire puisque l’accompagnement du changement en lien avec la thématique de la transition écologique et du développement durable (DD) ne figure dans les axes de recherches du LPCN que depuis 2018.

4 projets de recherche sont développés dans ce programme :

Le projet « Distance psychologique et changement climatique » se propose d’étudier la perception de proximité – sociale, spatiale, temporelle et expérientielle – du changement climatique comme levier à la mise en place et généralisation de comportements pro-environnementaux. Il s’appuie sur une demande de financement RIN doctorant (2021-2024) et une collaboration nouvelle avec l’université d’Aix-Marseille (codirection de thèse prévue avec C. Démarque, MCU, LPS, EA 849).

Le projet « Valeurs émotionnelles et écocitoyenneté » se propose d’identifier le rôle des valeurs émotionnelles, et plus largement des émotions et sentiments de risque climatique (ex. : peur), dans la promotion des attitudes et comportements écocitoyens. Il s’agira d’analyser le contenu émotionnel des campagnes de communication visant la promotion des comportements écocitoyens pour, ensuite, proposer des messages basés sur des valeurs et tonalités émotionnelles susceptibles d’inciter les individus à adopter davantage ces comportements.

PRoCroiCCli | Prévalence et Rôle des croyances infondées sur le changement climat

Le projet est porté par V. Bagneux et porte sur l’étude de la prévalence et du rôle des pensées conspirationnistes et croyances infondées relatives au changement. Plus de deux tiers des français remettent en cause le fait que l’activité humaine soit à l’origine du réchauffement climatique (Conspiracy Watch, 2018).

Pourtant, les connaissances en science et les études scientifiques sur ces questions sont sans équivoque et vont à l’encontre de ces croyances considérées alors comme infondées. L’impact de ces croyances infondées est documenté de plus en plus abondamment dans la littérature scientifique. Par exemple, l’exposition à des croyances conspirationnistes a tendance à diminuer les intentions de votes, les intentions pro-environnementales et à être associées avec des pratiques désavantageuses pour la santé (Ford et al., 2013).

Une des raisons évidentes pour expliquer la présence de croyances infondées est le manque de connaissances. Cependant, au-delà de l’absence de culture scientifique et de connaissance sur l’établissement des savoirs, d’autres facteurs sont avancés par la recherche en psychologie sociale. Parmi eux, la personnalité, les processus de pensée et la motivation des individus (Ståhl & van Prooijen, 2018).

Le projet PRoCroiCCli se propose d’identifier l’ensemble des facteurs spécifiques à l’origine des croyances non fondées dans une perspective opérationnelle de conception et d’interventions, notamment éducatives, destinées spécifiquement à réduire la défiance vis-à-vis de la science et des recommandations qui en découlent, à réajuster le niveau de perception du risque réel quant aux conséquences du dérèglement climatique et à augmenter la mise en œuvre de comportements eco-citoyens.

AGRI EAU | « mieux comprendre pour mieux accompagner les agriculteurs vers la préservation des ressources en eau »

Le projet est porté par C. Sénémeaud, Ingénieure d’étude, S . De-Abreu. Le dernier projet AGRI EAU concerne l’accompagnement de comportements pro-environnementaux ciblés, en lien direct avec les acteurs agricoles du territoire.

Dans le domaine de l’agriculture, la préservation de la qualité de l’eau présente à la fois un enjeu environnemental et de santé publique. Les pollutions des masses d’eaux proviennent en majorité de l’agriculture (estimations du Ministère de la Transition écologique et solidaire (2016), et notamment de l’usage des pesticides et d’engrais chimiques, impactant aussi bien la santé des riverains que la faune aquatique ou encore la qualité de l’eau potable distribuée dans le réseau. De nombreux territoires se sont lancés dans la mise en place de plans d’actions afin de promouvoir auprès des agriculteurs des pratiques plus respectueuses de la qualité de l’eau. Le projet AGRI-EAU, mené sur le territoire de Bayeux Intercom, en partenariat avec l’Agence de l’eau Seine Normandie, l’ANBDD et Bayeux intercom se propose :

  1. d’évaluer les freins et les leviers psychosociaux & environnementaux à la mise en place de pratiques permettant la réduction de la pollution de l’eau au sein de la population d’acteurs agricoles
  2. d’expérimenter des solutions alternatives innovantes permettant de promouvoir et d’accompagner les agriculteurs du territoire dans la mise en place de ces nouvelles pratiques
  3. de déployer les dispositifs efficaces dans d’autres territoires normands.

Si la quasi-totalité des personnes sont convaincues de l’importance de protéger l’environnement, elles ne passent pas pour autant à l‘action. Identifier les facteurs à l’origine de cet écart entre attitudes écocitoyennes et pratiques du quotidien, par le biais de la distance psychologique perçue, des valeurs émotionnelles ou des fausses croyances pour développer des moyens d’action pour résorber cet écart, est l’objectif commun des projets de recherche de ce programme émergeant. Le programme PROECO repose sur les compétences de quatre enseignants chercheurs du LPCN (V. Bagneux, et M. Clobert, V. Pillaud et C. Sénémeaud), d’une doctorante (Camille Langlais) et de deux ingénieures d’études (S. De Abreu et G. Conseil). Il bénéficie (ou a bénéficié) du soutien financier de différents acteurs territoriaux (SYVEDAC, Biomasse Normandie, l’ANBDD) et nationaux (l’ADEME & l’Agence de l’Eau).

Le LPCN est membre de l’ARPEnv, une association de chercheurs, de praticiens et d’enseignants en psychologie environnementale. Ses objectifs sont de promouvoir le domaine de la psychologie environnementale, de faciliter la communication et l’échange des savoirs, de favoriser une approche interdisciplinaire, de développer les relations entre les divers secteurs de la psychologie environnementale et leurs applications

Pour en savoir plus