You are currently viewing Le LPCN accueille une nouvelle doctorante

Le LPCN accueille une nouvelle doctorante

  • Post last modified:23 septembre 2021
  • Post category:Actualités

Camille Langlais, diplômée du Master de psychologie de l’université de Caen Normandie, parcours « Psychologie sociale de l’intervention : audit et conduite du changement », rejoint le LPCN en qualité de doctorante.

Après avoir obtenu sa licence de psychologie au sein de l’université de Nantes, Camille a complété sa formation sur le terrain lors d’une mission de sensibilisation à l’environnement, dans le cadre d’un service civique en Martinique.

Suite à cette expérience, elle s’est spécialisée dans le domaine de la psychologie sociale et de l’accompagnement du changement à l’université de Caen, en suivant un master professionnel et recherche.

Pendant sa formation, elle a notamment été intégrée à un travail de recherche portant sur l’accompagnement du changement des pratiques des agriculteurs, dans le cadre d’un contrat entre le LPCN, l’ANBDD et l’Agence de l’Eau.

Son projet de thèse en psychologie, intitulé « Vite, ça chauffe : faut-il réduire la distance psychologique au changement climatique pour favoriser les écogestes ? » (DIPSY-CC) s’effectuera sous la direction de Cécile Sénémeaud (PR, LPCN, université de Caen Normandie). 

L’objectif du projet DIPSY-CC est de déterminer les conditions optimales de « proximisation » du changement climatique (i.e. à le présenter comme psychologiquement proche des personnes) en fonction de la difficulté perçue des écogestes. En associant études en laboratoire et de terrain, ce projet visera, à terme, à optimiser les messages contenus dans les programmes de sensibilisation visant à lutter contre le réchauffement climatique.

La thèse DIPSY-CC bénéficie d’un financement de la part de la Région Normandie (RIN doctorants 100%). Nous lui souhaitons la bienvenue au sein du laboratoire.